lundi 19 avril 2010

Mal polie !

"Maman, tu sais dans la classe, il y a un coin pourri !"
"Euh non, chérie ! Je ne veux pas entendre ce mot !"
"Mais c'est la maîtresse qui l'a dit !"
"Je ne suis pas d'accord ! On ne dit pas que c'est un coin pourri ! On dit que c'est un coin où tu n'aimes pas jouer, où les jeux ne sont pas bien pour toi ... blablabla ... !"
"Mais maman on joue pas dans le coin pourri !"
"Je sais bien puisque tu le trouves pas bien, c'est que tu n'y joues pas !"
Là ma fille réfléchie. Et bien fort vu la tête qu'elle fait !
"Maman on joue pas dans le coin pourri, on peu pas c'est trop petit" (en rigolant car visiblement c'est très comique !).
"Qu'est-ce qu'il y a dans ce coin ?" (c'est une ouverture de classe, donc peu de matériels et du coup, des coins jeu un peu pourri pauvre !)

"Euh ? Des pépins ?"
Gratte, gratte ! "Euh pardon chérie ! Elle a raison la maîtresse ! Alors tu as un coing pourri dans la classe ?"
"Oui, même une pomme et une poire ! On les a laissé pourrir pour voir."
"D'accord !" A l'ouest la mère !

vendredi 9 avril 2010

Le mercredi, c'est ...

Bibli !
Bravo ! Il y en a qui suivent !
Mais si, les rendez-vous contes !
Ce mois-ci, les chiens font pas des chats !



Pour commencer, une petit chanson "Le Petit Chat", que mes enfants adorent !
Et ensuite "Le chat raconté aux oiseaux"
Histoire d'un écrivain qui raconte les rapports entre chat chasseur et oiseau joueur.
Suivie d'une petite chanson :
"Quand le chat met ses chaussettes,
c'est la fête aux souricettes.
Quand le chat joue au cerceau,
c'est la fête aux souriceaux."
Après, nous avons eu un album "LES CHIENS",
un petit chat qui aime les chiens ... qui le laissent tranquille !

samedi 3 avril 2010

Cache-cache !

10h, c'est la récréation !
Pour nous, c'est la pause, c'est notre collègue qui est de service.
Une petit voix derrière moi : "Maîtresse ?"
"Oui Jessica ?"
"Il est où le maître ?"
"Il est dans sa culotte ses baskets !"
Voici la petite Jessica qui part dans le couloir.
Quelques secondes après : "Maîtresse ?"
"Oui Jessica ?"
"Elles sont où les baskets du maître ?"